vendredi 14 décembre 2018

A Actualités

RLWC 2017 | Des nouvelles de nos internationaux - Maxime HEROLD

Maxime Herold, capitaine du XIII Limouxin se livre, et nous parle de sa vie au sein de l’Equipe de France, ainsi que de cette coupe du monde aux antipodes, terre de prédilection du Rugby à XIII !

Maxime, ou plus couramment « Max », est âgé de 28 ans, et entame déjà sa douzième saison sous le maillot rouge et noir de l’Equipe Première ! Equipe dont il honore le brassard de Capitaine depuis la saison dernière, après le titre de champion de France 2016 et l’arrêt de « la légende » Mickaël Murcia ! Même s’il rejoindra, très certainement un jour Mika Murcia et ses 17 saisons chez les blanquetiers, Max n’a pas toujours été Limouxin… Eh oui, c’est en région Parisienne, au sein du club de Châtillon XIII, « Les Gaulois », qu’il débute le Rugby à XIII. Ce n’est qu’à l’âge de 15 ans qu’il rejoint l’Aude et qu’il intègre le pôle Espoir de Carcassonne et l’Equipe des Cadets de Limoux XIII. Arrivé ici avec d’autre « Parisiens », lui, Il n’en partira plus !

Max, a connu sa première sélection avec le XIII de France, pendant cette coupe du monde, face aux Kangourous Australiens. Il a également connu les équipes de France jeunes :

  • U16,
  • U18,
  • U23 (EDF A)
  • 1 sélection amicale, également face à la Jamaïque le mois dernier. Il quittera malheureusement le terrain à la 4ème minute, sur KO !

 

max mika

 

Il s’est confié à vous, en répondant à nos questions, revenant sur sa vie en mode « Coupe du Monde » !

            Parle nous un peu de votre arrivée en Australie, l’ambiance sur place, les camps d’entrainements… ?

Maxime Herold : Nous sommes arrivés à Sydney mi Octobre, nous étions basés à Narrabeen (au Nord de Sydney) dans un gros complexe sportif. S’entraînaient en même temps que nous, les Equipes Féminine et Masculine d’Australie de Rugby à 7.

La première semaine a été surtout axée sur la récupération après le long trajet en avion et le décalage horaire. C’était l’endroit parfait pour récupérer au maximum. Nous avions à disposition toutes les installations nécessaires sur un même site : bain froid, piscine, nourriture adaptée au sportif, et un cadre fort agréable !

Quand on arrive en Australie on sent que le sport est très présent, il y a des stades partout ; on allume la télé et il y a du rugby à XIII, sur certaines chaînes il y en a même toute la journée donc en période de Coupe du Monde je vous laisse imaginer...

            Tu as vécu le match face au Liban malheureusement depuis les tribunes, pas encore complètement remis de ton K.O face à la Jamaïque. Peux-tu nous dire ce qui a manqué à l’Equipe de France pour gagner ce match, et assurer d’entrée la qualification ?

M.H : Contre le Liban nous avons été trop « propre » sur les tenus, nous aurions dû contrôler davantage comme eux l’ont fait, surtout avec cette chaleur. Et puis certains choix auraient pu modifier le cours du match... Dommage de les avoir joués en premier !

            En effet, le match du Liban et celui de l’Australie perdus, la qualification va se jouer contre l’Angleterre. Comment abordez vous ce choc, face à l’un des cadors de cette compétition ?

M.H : Le match contre l’Angleterre est très important, car on peut encore se qualifier en les battant ! Mais également pour confirmer notre prestation face à l’Australie. Tout le monde est conscient qu’il va falloir faire un match très propre dans l’exécution, mais également être très agressifs pour pouvoir les contrer.

            Un dernier mot pour tous les Limouxins ?

M.H : Merci beaucoup à tout le monde, pour tout le soutien que vous nous apportez, et pour tous les messages d’encouragements, ça fait vraiment plaisir !

XIII Limouxin